12
Tue, Dec

Déclaration du Cojep suite à la libération de Koua Justin

DÉCLARATION DU COJEP SUITE À LA LIBÉRATION DE KOUA JUSTIN
Dans la nuit du Samedi 04 Novembre 2017, nous avons appris, à travers les réseaux
sociaux, la libération de notre camarade de lutte KOUA Justin après plusieurs mois de
détention.


Le COJEP, note que cette libération intervient après un procès sanctionné par une peine
de 3 mois de prison et une amende pécuniaire pour le délit de trouble à l’ordre publique.
Le COJEP, qui est dans le combat pour la restauration de la démocratie et des Libertés,
salue cette libération.
Toutefois, le COJEP, s’interroge :
primo : sur l’état de santé du camarade KOUA Justin, au vu des dernières images relayées
par la presse lors de sa détention.
Deuxio : sur le maintien en détention des camarades SAMBA David, SAM L’Africain, DAHI
Nestor et bien d’autres prisonniers politiques ayant épuisés leurs peines après procès.
Le COJEP attire à nouveau, l’attention des ONG de défense des droits de l’homme sur les
conditions de détention inhumaines infligées aux prisonniers politiques et le maintien des
prisonniers en détention après leur procès et ce au mépris de leur droit.
Le COJEP, rappelle à toutes fins utiles que :
1- A ce jour, plus de 230 autres ivoiriens croupissent encore dans les prisons pour leur
soutien au Président GBAGBO et pour leurs opinions politiques.
2- Il est de la responsabilité du pouvoir de garantir la liberté d’expression et d’association.
Par conséquent, le COJEP demande au pouvoir de prendre toutes les mesures
nécessaires pour que la réconciliation en Côte d’Ivoire soit une réalité. Cela passe par la
libération de tous les prisonniers politiques et le retour sécurisé des réfugiés et exilés.
Fait à Abidjan le 05 Novembre 2017