12
Tue, Dec

Parti unifié, alternance en 2020: Jean-Louis Billon, Adama Bictogo et KKB s'empoignent sur RFI

Jean-Louis Billon du PDCI-RDA, Adama Bictogo du RDR, et Kouadio Konan Bertin dit KKB, candidat malheureux à la présidentielle de 2015, revenu au PDCI, étaient les invités de RFI dimanche 29 octobre 2017 lors de l'émission ''LE DEBAT AFRICAIN''.

 

Les partis membres du RHDP parviendront-ils un jour à un parti unifié? Bien malin qui pourra répondre par l'affirmative à cette interrogation. Invité à un débat sur RFI, les positions se sont entrechoquées dimanche entre l'ancien ministre du Commerce, Jean-Louis Billon, par ailleurs porte-parole du PDCI, soutenu par KKB, et Adama Bictogo, secrétaire général adjoint du RDR. Pour l'ancien président du comité d'organisation du 3è congrès du RDR, le parti unifié ne doit pas faire perdre au Rassemblement des républicains, son identité.

«Le RDR s'est forgé une identité, un parcours. Le RDR est né dans la douleur, c'est vrai qu'on est né de parents PDCI mais quand je prend ma vie politique, la moitié, je l'ai consacrée au RDR. Naturellement je n'ai pas envie de perdre cette identité », a prévenu Adama Bictogo. De son côté, l'ancien ministre Jean-Louis Billon n'a pas marché ses mots. Pour lui, parti unifié veut dire retour de tous au PDCI.

« En ce qui concerne le PDCI (…) je dirai que, nous, on ne peut pas effacer le PDCI. Ça fait partie de l'histoire de la Côte d'Ivoire ; c'est le parti fondateur de la nation et c'est l'héritage de Félix Houphouet-Boigny», a-t-il riposté. Plus incisif, KKB est allé plus loin dans son intervention en prônant une candidature issue du PDCI à la présidentielle de 2020 au RHDP. «Je souhaite qu'on aille assez rapidement dans le respect des engagements afin que comme Bédié l'a dit, le futur candidat soit issu du PDCI», a lâché KKB.