21
Sat, Oct

Devant les géants du Net, Donald Trump promet une révolution numérique de l'État américain

Le président américain déclare vouloir rattraper le retard qu'a pris le secteur public sur les entreprises du numérique. Ces dernières adoubent l'idée, mais demandent des contreparties pour une éventuelle aide, notamment sur l'immigration ou encore l'éducation.

 

Deuxième tour de réconciliation entre la Maison blanche et les géants du Net. Avant-hier, Donald Trump a rencontré les représentants d'une dizaine de groupes et des universitaires pour discuter de la modernisation numérique de l'Etat, une des nouvelles priorités affichées de l'administration. Il s'agit de la première réunion de l'American Technology Council, décidé en mai, censé rapprocher secteurs public et privé.

Cette rencontre en suit une autre, en décembre, dans laquelle Trump tentait d'enterrer la hache de guerre avec une Silicon Valley pour bonne partie acquise à Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle. Cette semaine, les responsables de ces entreprises passent à la Maison blanche, dans des réunions publiques et privées, sur différents thèmes, comme l'accès Internet des zones rurales.

La session tenue avant-hier, débutant la semaine, est la plus symbolique, réunissant autour d'une table les patrons et des cadres d'Adobe, Akamai, Amazon, Apple, Google, Intel, Microsoft, Oracle ou encore Qualcomm. En public, chacun félicitait l'initiative du président, avec quelques demandes spécifiques de certains de ces acteurs, donnant un avant-goût des discussions plus privées.