21
Sat, Oct

DJ Arafat grand vainqueur des awards du coupé decalé est accusé de mysticisme

Beerus Sama a lancé depuis quelques mois son concept “Manci” qu’il utilise pour tourner en dérision toutes les provocations de ses adversaires. Mais de mauvaises langues ont vite fait d’interpréter autrement cette expression. “Manci” ressemble en effet au mot “Mancie”, qui désignerait l’art de prédire l’avenir, selon les dictionnaires français. D’aucuns diront alors d’Arafat, qu’il appartient à des sectes. Des affirmations que le Yôrôbô dément formellement.

 

Il se dit sidéré par ces allégations, qui proviennent selon lui, de personnes jalouses de son succès. Une manière pour eux de nuire à sa réputation.

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’Arafat est au centre d’une si vaste polémique de ce type. Il y a quelques années, le “deux fois koraman” avait lancé un concept “Azazu” qui a défrayé la chronique. “Azazu” serait dérivé de “Azazel” qui est un démon antique de la mythologie juive, que les anciens Cananéens (habitants de Canaan, une ancienne région du Proche-Orient ancien) croyaient habiter le désert. Cette affaire s’est vite envenimée compte tenu du fait qu’Arafat portait au même moment, des bagues sur lesquelles étaient représentées des têtes de mort.

« Les bagues que je porte sont des bagues qu’on vend partout. J’ai le droit de porter mes bagues. Cela a quoi à voir avec, je suis démon ? Mon Dieu, il s’appelle Dieu, Jésus Christ de Nazareth. “Azazu” c’est un mot que j’ai pris pour « dégammer« . Azazu veut dire “Tu es jaloux de moi, tu es aigri” », s’était défendu DJ Arafat.