21
Sat, Oct

Eliminatoires Mondial 2018 : Entre Renard et Wilmots, un grand doit mourir

Ce sera une sorte de ‘‘Last Man Standing match ». L’un sélectionneur de la Côte d’Ivoire et l’autre du Maroc, Marc Wilmots et Hervé Renard vont s’affronter le samedi 11 novembre prochain pour une place aux phases finales de la Coupe du Monde 2018. Au terme de 90 minutes, l’un des deux hommes, sera débout et l’autre au tapis. Et c’est le mythique Stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan ou ‘‘Félicia » si vous le voulez, qui accueillera ce duel dantesque.

 

Le Taureau

Depuis son arrivée chez les Eléphants en juin dernier, Marc Wilmots (surnommé le Taureau) a disputé cinq matches. Il n’en a remporté qu’un seul. Le reste de son bilan s’élève à trois défaites et deux matches nuls. Critiqué de fond en comble par la majorité des Ivoiriens, il devra sortir la lourde artillerie face au Maroc pour sauver sa peau, au risque de prendre indéniablement la porte. Une non-qualification des Eléphants à ce mondial serait en effet un gros échec. Les Eléphants avaient brillamment enchaîné trois participations consécutives aux éditions de 2006 (la première de son histoire), de 2010 et de 2014.

Le Renard
Hervé Renard de son côté, affiche des exploits inédits. En plus d’être le seul sélectionneur à avoir remporté la Coupe d’Afrique avec deux nations différentes (avec la Zambie en 2012 et avec la Côte d’Ivoire en 2015), il n’a jamais perdu contre l’équipe de Côte d’Ivoire. Il a d’ailleurs remporté la finale de la CAN 2012, face à la sélection ivoirienne aux tirs-au-but (8-7) après un score réglementaire (0-0).

Le 24 juin dernier, Hervé Renard (avec le Maroc) a encore battu la Côte d’Ivoire lors de la dernière journée des phases de groupe dans la poule C, la CAN du Gabon. Une victoire qui a propulsé ses poulains en quart de finale et par ricochet, éliminé les Ivoiriens de la compétition.

Autre exemple, lors du match aller de ces éliminatoires du mondial 2018, Eléphants et Marocains s’étaient contentés d’un match nul (0-0) à Rabat le 12 septembre dernier.

La finale

Personnellement, Renard reste sur cinq matches consécutifs sans défaite. Quant à Wilmots, il a enregistré trois victoires, notamment un cuisant (6-0) contre le Mali et un (3-0) face au Gabon et deux matches nuls. Le rendez-vous est donc pris pour le 6 novembre. Ce sera la ‘‘finale » des éliminatoires du mondial 2018 dans le Groupe C. Qui du renard ou du taureau en sortira grand vainqueur ? Les hostilités sont ouvertes.